© 2016 par KZaborov

Kirill Zaborov dans les médias

​Musique de film "Le Savant, l'imposteur et Staline : comment nourrir le peuple?"


Réalisation : Gulya Mirzoeva
Production : Point du Jour
Musique originale : Kirill Zaborov
Première diffusion sur Arte (France et Allemagne) en juillet 2018 et rediffusion en février 2020.
Critique de Lucien Jedwad dans Le Monde.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sortie du disque Prokofiev & Zaborov de la pianiste Jenny Lin (Steinway & Sons, 2017)

Zaborov’s music here are all miniatures that tend to merge together into one long suite of works that are both modern and melodic in their contrapuntal ingenuity. In Nine Variations on the theme by Dmitri Shostakovich he uses an accompaniment to a hymn Shostakovich wrote in 1932. Each variation represents an emotional aspect of his grandfather’s life. It’s lovely music filled with emotion, sorrow and fond remembrances.

Robert Moon, Audiophile Audition, 25 mai 2017.

"Dix Apparitions are Zaborov miniatures all under two minutes. Some strike as virtuosic studies of counterpoint while others have an improvisational quality with echoes of Russian romanticism appearing and vanishing. Those are followed by Zaborov’s brooding Suite “Entrelacs” with dark, introspective episodes, played in sonorous intensity by Lin."
 

Lewis J. Whittington, ConcertoNet.com, The Classical Music Network, 20 mai 2017.

 

Sortie du disque de Dialogue : Scriabine / Zaborov de la pianiste Laurence Oldak (Outhere, 2015)
 

À la radio.

Rodolphe Bruneau-Boulmier et Emilie Munera

France Musique 

En pistes!  17 avril 2015
 

Brigitte Mahaux

RTBF (Belgique)

La matinale de musiq'3  6 mai 2015

http://www.rtbf.be/video/detail_la-matinale-invitee-du-6-05-laurence-oldak?id=2013679

Natalie Dessay

France Inter

Classic avec Dessay  19 juin 2015
Huitième apparition de Kirill Zaborov
 

Philippe Cassard

France Musique 

Notes du traducteur  27 juin 2015
 

Edith Walter

Radio Notre Dame

L'agenda musical  

Sur le web.

 

"Laurence Oldak a composé cet enregistrement comme un peintre avec sa palette de couleurs. Chez Scriabin, elle est allée chercher des œuvres du début de sa maturité se mariant à merveille avec l’univers de Kirill Zaborov. De Zaborov qui, comme Scriabin, voue l’essentiel de son art de compositeur au piano, elle livre ici des œuvres qui semblent prendre part idéalement à ce jeu de miroirs. La suite intitulée Entrelacs n’en porte-t-elle pas d’ailleurs le titre annonciateur ? Quant au titre Dix apparitions, œuvre qu’elle a créée en 2012, ne pourrait-il pas faire référence aux impressions visuelles que la musique de Scriabin peut susciter, lui qui voulut atteindre, à travers elle, une forme d’art total, éveillant tous les sens simultanément ? (...) L’album est finalement une belle ode à l’âme slave, avec ses tourments et ses passions. L’éternelle Russie est toute proche qui l’inspire avec ses paysages infinis."

"Zaborov semble avoir une place idéale dans ce programme. Avec des titres de mouvement empruntés à la musique baroque, la Suite Médicis est atemporelle. Elle résonne déjà comme un classique, un pont entre hier et aujourd'hui."

Stéphane Godet, "Quand la musique dialogue : impressions!", 

Le blog de Stéphane Godet, 16 mai et 29 juin 2016.

 

"On retrouve dans la huitième apparition une douceur céleste, proche de la quatrième des huit études op. 42 de Scriabine, que Laurence Oldak offre dans un jeu d'une infinie tendresse qui exalte la beauté du chant (...). Kirill Zaborov s'est inspiré de perceptions aussi bien visuelles que sonores, ce qui n'est d'ailleurs pas sans faire penser à son prédécesseur, mais la variété des climats qu'il offre lui est bien personnelle, et nous parle parfois encore plus directement, sans doute parce qu'ils sont plus proches de nous". 

Article sur le disque Dialogue et entretien avec Laurence Oldak

Le Piano bleu, 9 juin 2015.

 

"В престижном Зале Гаво состоялся сольный концерт Лоранс Ольдак. Выдающаяся пианистка блистательно исполнила интересную программу. Произведения Шопена и Скрябина удивительно логично и органично были связаны с «Десятью видениями» Кирилла Заборова. В этом романтическом сочинении талантливый композитор вдохновенно выразил интимный мир светлых надежд и поэтический грез. Музыкальная эстетика и композиционная стилистика К.Заборова, очень созвучная пианистическим устремлениям и исполнительскому темпераменту Л.Ольдак, получила в концерте изысканную интерпретацию."

 

"Laurence Oldak a donné un récital dans la prestigieuse Salle Gaveau. Cette éminente pianiste a interprété avec brio un programme intéressant, liant, de manière étonnamment organique et logique, des oeuvres de Chopin et de Scriabine aux « Dix Apparitions » de Kirill Zaborov. Dans cette composition romantique, le compositeur exprime de façon inspirée un monde intime d'espérances lumineuses et de rêves poétiques. L'esthétique musicale et le style de composition de K. Zaborov qui entrent en résonnance avec l'élan pianistique et le tempérament d'interprête de L. Oldak ont été servis par une interprétation raffinée lors de ce concert." 

Viktor Ignatov, "Laurence Oldak rend hommage à la musique de Kirill Zaborov"

L'Affiche musicale. Moscou-Europe, 26 mars 2016.

 

"L’album est l’occasion d’une mise en regard entre le piano de Scriabine et celui de Kirill Zaborov : le compositeur et la pianiste ont lié des liens d’amitié depuis 2011, il a écrit à son intention la série des Dix apparitions où le jeu de contrepoint évoque plutôt les Préludes et Fugues de Chostakovitch ou le Ludus Tonalis d’Hindemith, alors que, paradoxalement, l’Hommage à la mémoire de Chostakovitch est de bout en bout un décalque des procédés scriabiniens. Ces hommages à fonds renversés sont étranges, et témoignent de la constance d’un certain « piano russe »."

 

Jean-Charles Hoffelé, "Correspondances"

Discophilia, 26 avril 2016.