La poétesse Irina Bassova

 

Mère de Kirill Zaborov

 

Née à Léningrad, Irina Bassova part pour la Crimée avec sa mère Lucia Bernstein peu après sa naissance, son père, le poète Boris Kornilov, ayant été emporté par les grandes purges. Elle grandit en Crimée auprès de sa mère et de son deuxième père, le peintre Iakov Bassov. Après des études à Moscou à la faculté de biologie, elle s'installe à Minsk avec son mari Boris Zaborov. Elle quitte l'Union soviétique en 1980 avec sa famille et vit à Paris depuis 1981. Elle a travaillé en tant que journaliste et essayiste. À Paris, elle a eu la joie d'être rédactrice du journal La Pensée russe de 1982 à 1992.

 

Le goût de la poésie lui a été insufflé dans son enfance par sa mère. Elle compose des vers depuis toujours. Ses poèmes sont parus dans des revues comme Neva, NemanGrani, ainsi que dans l'almanach Jour de la poésie et dans plusieurs recueils. 

 

 

 

 

 

Наш мир закатился и сник,
Ушел как луна за сараи.
И вот мы остались одни - 
Изгнанники бедного рая.

И вот мы остались одни, 
Свободные как альбатросы, 
Смотреть, как садятся они 
На голые эти утесы.

Одни, в целом мире одни,
Нас бросила буря на скалы
И щедро холодные дни
Окрасила воздухом алым. 


1980.

Сыта, обута и одета.

Но как разута, как раздета,

Обнажена, обожжена

Морозом вечности и муки, Немым предчувствием разлуки,

Словами « наложила руки…

В изгнании… его жена ».

 

1979.

Fragments poétiques de Kirill Zaborov enregistrés par Aron Quartett dans Paris-Vienne-Moscou (Preiser Records, 2010).

© 2016 par KZaborov