Le peintre Boris Zaborov

 

Père de Kirill Zaborov

 

Né à Minsk (Biélorussie) en 1935, Boris Zaborov se destine très jeune à la peinture. Il étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Leningrad (Institut Répine), puis à l’Académie des Beaux-Arts de Moscou (Institut d’Art Sourikov), deux institutions artistiques parmi les plus prestigieuses d'Union Soviétique.

 

Il se consacre ensuite à l’illustration de livres littéraires et à l’art du livre, 

devenant au fil des ans l’un des artistes les plus reconnus et les plus récompensés de son pays dans ce domaine. Désirant se consacrer en toute liberté à la peinture, il décide d'émigrer avec sa famille et choisit la France pour terre d'élection.

 

Arrivé à Paris en mai 1981, il entre quelque temps après à la galerie Claude Bernard, qui abrite alors la plus importante collection d’artistes figuratifs modernes. Il connaît bientôt une reconnaissance internationale et expose dans les plus grands musées du monde. L'un de ses autoportraits est entré dans la collection du musée des Offices à Florence.

Il s'intéresse en parallèle à la sculpture et à l’art du costume et du décor et mène des projets pour le théâtre avec la Comédie française et des théâtres moscovites. Il est mort à Paris le 20 janvier 2021.

 



 

 

Fragments poétiques composés par Kirill Zaborov

et enregistrés par Aron Quartett pour l'album Paris-Vienne-Moscou en 2010 (Preiser Records).

Boris Zaborov, le long chemin chez soi (Борис Заборов. Долгая дорога домой).
Film de Boris Lukashevich, 2010, en russe.

Boris Zaborov, à la recherche du temps perdu (Борис Заборов. В поисках утраченного времени).
Film de Galina Aksenova et Veniamin Smekhov, mars 2019, en russe.